La ville de Cognac
Statue équestre de François 1er
Statue équestre de François 1er





    Etape-clé des Etapes du cognac, la visite de la ville tient lieu de parcours initiatique pour aborder l’univers du cognac. L’Office de tourisme a élaboré une promenade découverte à travers les quartiers historiques, dont le château natal de François 1er est le fleuron.
 
    Au détour des ruelles pavées qui mènent à la Charente, l’enjeu consiste à repérer l’enseigne d’une échoppe ou le fronton sculpté  d’un hôtel particulier : rue du Palais, la maison d’un cardeur de laine ; rue Magdeleine, le Bacchus sculpté sur la gargouille d’une riche demeure ; rue Traversière, un estaminet du XVe siècle.

Porte ancien échevinage
Porte ancien échevinage

 


    La cité de Cognac est liée depuis le Moyen Age à la culture de la vigne et s’adonne au négoce dès la fin du XIIe siècle. Cité fluviale baignée par la Charente, Cognac écoule par bateau les vins de l’ancien “vignoble du Poitou” vers la Hollande et les pays scandinaves.
 
    Au cours du XVIIe siècle, le commerce des vins prend une  orientation nouvelle : la distillation réduit les volumes à transporter en bonifiant le contenu des fûts. La prospérité du cognac ouvre à la ville des perspectives sur le monde entier.  
 
    Cognac masque son opulence derrière les murailles de ses chais, dont un champignon, amateur de vapeurs d’alcool, noircit les pierres. Dans la vieille ville, adossée au château médiéval, des ruelles tortueuses, bordées de logis anciens, descendent vers les quais.  A Cognac, la pierre respire... le cognac.





Clin d'oeil


Réalisation de Claude Boucher
Réalisation de Claude Boucher



A quoi servent ces drôles de machines, conservées au musée de Cognac ?

Ces machines à vapeur témoignent de plus d’un siècle d’industrie verrière dans la cité des eaux-de-vie. 
Claude Boucher, maître verrier, inventa le premier modèle en 1898 pour adapter la production des bouteilles à l’essor du négoce. 



A voir


Les plus prestigieuses maisons de négoce qui siègent dans la cité des eaux-de-vie invitent à quelques visites-dégustations.


  • Camus : la dimension humaine d’une grande marque familiale.
  • Hennessy : le bateau navette reliant les deux rives du fleuve.
  • Martell : la reconstitution d’une gabare historique (le fleuve).
  • Otard : le  patrimoine royal au château de Cognac (la pierre)
  • Rémy Martin : un petit train chemine à travers les vignes.


Les animations...


  • Les Bonnes Chauffes avec les bouilleurs de cru.
  • La fête du cognac en juillet avec l’Association jeunes agriculteurs animent le cognac.
  • Les Portes ouvertes du Pineau des Charentes un week-end d’août.
  • Les Noctambulations des jeudis de juillet et août dans les rues illuminées.


... et les festivals des quatre saisons



  • Le Festival du Film policier au printemps.
  • Blues Passions, le festival afro-jazz en été.
  • Coup de Chauffe, le festival des arts de la rue en prélude à l’automne.
  • Le Salon de la Littérature Européenne à l’entrée de l’hiver.

ImprimerFermer