De Montendre à Barbezieux



Montlieu-La-Garde

   

     La cité de Montendre, portail sud de la Haute Saintonge viticole, s'est développée sur une hauteur, d'où le donjon carré du château domine les pinèdes. Reconstruit depuis l'époque médiévale, il accueille un musée d'Arts et traditions populaires. Entre landes boisées, vignes et cultures, l'itinéraire remonte jusqu'à Sousmoulins.

    De Sainte-Colombe à Chepniers, la route mène au Pôle nature de la Maison de la forêt de Montlieu-la-Garde. Un belvédère, agrémenté de tables de lecture, favorise une vision panoramique de la contrée dans tous ses aspects. Par Orignolles, la piste longe le massif forestier de la Double jusqu'au vieux donjon de Montguyon, puis vire, via Saint- Palais-de-Négrignac, vers Chevanceaux.



     Depuis Chantillac, l'automobiliste a tout loisir de couper le moteur et d'effectuer à pied, à cheval, à vélo ou en rollers les 21 km de voie verte* qui permettent de rallier Barbezieux-Saint-Hilaire à la force des mollets.

     Le choeur de l'église de Chantillac abrite un puits dont l'eau préserve de la peur les fidèles qui s'en abreuvent. A Baignes, la Font madame, dédiée à Sainte Claire, aurait quant à elle le pouvoir de guérir les maladies des yeux.



A l'aventure


Dans les bois perdus de Touvérac, l'extraction de l'argile blanche a laissé place à des trous d'eau d'un beau bleu turquoise, autour desquels serpentent de surprenants sentiers d'interprétation.




   

     Après Chantillac, les aventuriers entament, en Sud Charente, un trajet vagabond avec petite pause à Baignes-Sainte-Radegonde : ce canton viticole, ravagé par le phylloxéra à la fin du XIXe siècle, se tourna vers l'élevage laitier et la production de beurre.

    La nouvelle halle renoue avec l'esprit de celle qui accueillait marchands et producteurs locaux depuis la fin du XVe siècle. L'Espinoa est un espace culturel qui accueille des expositions très diverses tout au long de l'année. L'abbé Michon, écrivain, archéologue et fondateur de la graphologie fit construire, au XIXe siècle, un curieux manoir d'inspiration mauresque sur les vestiges du château du duc de Montausier.




Eglise de Reignac

   Peu propice à la viticulture, le sol argileux du Tâtre fut longtemps voué à l'activité tuilière. En témoignent les épis de faîtage qui décorent encore les toitures à l'entour. A côté du four à terre cuite fonctionnait un four à chaux, destiné à fournir l'ingrédient de base de la fameuse bouillie bordelaise utilisée au soin des vignes.
  
   La piste sinue par Les Deffends et Lamérac. Elle oblique ensuite vers Reignac et pousse une pointe jusqu'à Condéon.


Eglise de Challignac



     
    Encore un écart vers Berneuil, îlot viticole dans un paysage plissé de collines dont les vallonnements évoquent le relief de la Dordogne voisine. De là, l'itinéraire remonte par Challignac et Sallesde- Barbezieux.

Bénévoler de ses propres ailes


Resté pendant des lustres à l'abandon, le moulin du Grand Fief de Condéon a été restauré par un chantier international de jeunes. Ce fidèle témoin des années 1650 rêve de reprendre le vent grâce à l'énergie d'une association bénévole. L'adorable église romane du village offre son portail polylobé à la vue des passants.




Consultez nos liens utiles pour organiser votre séjour.


De Barbezieux à Archiac

Château de Barbezieux


    Avec son gros bourg enroulé en colimaçon autour du château fortifié, Barbezieux fait figure de capitale du canton. Sur la place du château, une façade bourgeoise abrite la maison natale de Jacques Boutelleau : Chardonne, de son nom de plume, immortalisa dans "Le bonheur de Barbezieux" la quiétude provinciale de la cité.
    Par ailleurs, le canton barbezilien vit naître Elie Vinet, historien du XVIe siècle, Félix Gaillard, président du Conseil en 1957 ainsi qu'Ernest Labrousse membre fondateur de la Ligue des droits de l'homme.
     Outre le cognac et la littérature, Barbezieux- Saint-Hilaire cultive une activité économique diverse qui s'appuie notamment sur le dynamisme de son Comice agricole et de son Lycée d'enseignement professionnel agricole (LPA).



De plume et de bec


    Autre héraut local de la plume : le grand coq noir de Barbezieux et sa poule assortie, sauvés de l'extinction par une poignée d'aviculteurs soucieux de ressusciter le succulent chapon issu de cette race.


De Barbezieux-Saint-Hilaire à Jonzac, l'itinéraire taille sa route à travers vignes et champs, quittant le Sud Charente pour la Haute Saintonge. A main droite s'étend la Petite Champagne de cognac, à main gauche les coteaux viticoles et les vallons boisés, semés de logis et de villages, à l'instar de Saint-Ciers-Champagne, Meux et son ravissant manoir, Saint-Germain-de-Vibrac et Champagnac. Ici ou là, la tour d'un vieux moulin coiffe le faîte d'une crête ventée.



     Le château de Jonzac, fondé depuis près d'un millénaire, reconstruit au XVe siècle et réaménagé par la suite, reçut le jeune Louis XIV, Anne d'Autriche et le cardinal Mazarin. L'actuel propriétaire d'une des ailes du château a cédé son nom à la marque de cognac et de pineau Jules Gautret.

     Pourtant, dans cette région de production viticole, c'est aujourd'hui l'eau chaude qui fait la fortune de la capitale de Haute Saintonge. Pionnière en matière d'énergies renouvelables, la ville entreprit, fin 1979, un forage géothermique. Outre le fait d'assurer le chauffage de la cité, la source jonzacaise a prouvé ses vertus curatives pour les rhumatismes, le système circulatoire et les voies respiratoires. Depuis 1986, l'établissement thermal de Jonzac accueille nombre de curistes, plus de 800 par jour à certaines périodes.



Les Antilles de Jonzac
Les Antilles de Jonzac

  

     Aménagé autour d'un lagon couvert, le Centre aquatique des Antilles de Jonzac est l'un des plus grands d'Europe. Outre ses équipements sportifs et ludiques, il abrite des espaces de remise en forme et accueille des séminaires, des spectacles et des événements hors du commun.



     L'office municipal de tourisme de Jonzac propose des "après-midi découvertes" originales, à la rencontre d'artisans tonneliers-merrandiers, carriers, tisserands de lin, vitraillistes, producteurs viticoles et fermiers. Certaines balades thématiques sont consacrées au patrimoine bâti, d'autres aux milieux naturels : sentiers vignerons, stations d'orchidées sauvages... La rivière Seugne est également liée à l'histoire de Jonzac, cité de tanneurs, de tisserands et de meuniers. A la belle saison, les visiteurs peuvent découvrir en barque les charmes du milieu fluvial avec un panorama somptueux sur la ville et son château.




Eglise de Moings


     A partir de Jonzac, un circuit aux boucles alambiquées mène jusqu'à la cité viticole d'Archiac par des villages aux noms plus longs que leur grand'rue, tels Saint-Martial-de-Vitaterne ou Saint-Maurice-de-Tavernole. Neulles, Neuillac, Réaux et leurs petites églises balisent la piste jusqu'à Moings, où le beau clocher ajouré n'est pas le seul intérêt de l'édifice dédié à Saint-Martin. En effet, les murs du choeur et de la nef révèlent des graffiti de cavaliers en armes et de scènes de combats gravés dans le calcaire. D'autres églises locales présentent ainsi des signes lapidaires : rosaces, blasons, bateaux à voiles et autres représentations humaines, animales et végétales, émouvants décors incisés sur le vif par les tailleurs de pierre, les pèlerins, voire les soldats en campagne.

      Passant par Allas-Champagne, la petite route viticole conduit à Archiac. En pleine champagne charentaise, cette bourgade vouée toute entière à la vigne, aux vins de pays charentais et à la distillation des eaux-de-vie met en oeuvre un projet qui lui tient à coeur : celui d'une Maison de la vigne et du terroir !



Bouquet d'orchidées


    Lorsqu'elles ne sont pas dédiées à la vigne, les "cuestas campaniennes" sont colonisées par une végétation sèche et odorante propice à la floraison printanière d'orchidées. A Saint-Maurice-de- Tavernole, le coteau du Fief-de-Chaux est l'un des sites orchidophiles les plus riches de la Haute Saintonge.


Consultez nos liens utiles pour organiser votre séjour.


D'Archiac à Cognac




    Ici, les espaces ouverts alternent avec les collines dont les crêtes ondulent à l'horizon. Un village au doux nom de Sainte-Lheurine, un élégant clocher signalant Germignac, et voilà Saint-Martial-sur-le-Né, affluent de la Charente qui délimite Grande et Petite Champagne. A Lonzac, l'église du XVIe siècle se distingue par son portail Renaissance ouvragé et son clocher à lanterne.



    Après un détour par Jarnac-Champagne et Chadenac, la piste remonte vers Cognac à partir de Biron. Au voisinage des vignes, la prédominance de noyers et de noisetiers, autre production locale, s'explique aussi par la précieuse affinité de leurs racines avec les truffes. La présence à Jarnac-Champagne d'un artisan dinandier rappelle au visiteur que le travail du cuivre, utilisé pour fabriquer les alambics, est un savoir-faire lié depuis des siècles à la distillation de l'eau-de-vie charentaise.



    Coulonges puis Pérignac, incontournable sur le chemin roman, bouclent le périple juste avant Cognac, d'où la piste repart pour de nouvelles aventures.



Donjon en vue


    Du côté de Biron, l'amplitude du paysage que structurent les alignements viticoles, met en relief les éléments d'architecture, à l'instar du donjon de Pons, bien visible à l'horizon.




Consultez nos liens utiles pour organiser votre séjour.


De Cognac à Bresdon
Ruisseau
Ruisseau



    
Au départ de Cognac, l'itinéraire suit la vallée de l'Antenne, divisée en multiples bras et grossie de petits affluents. Au Seure, une légende s'attache au pont du Veyron, ou "pont du roi", qui sert de limite entre la Saintonge et l'Angoumois.




Etang de l'Hommée
Etang de l'Hommée

    Le village des Ecures se partage en deux hameaux : les grandes Ecures avec leurs belles demeures du XIXe siècle et les petites Ecures, où vivaient modestement les employés viticoles. Mons, qui fut jadis le rendez-vous de baignade du canton, possède deux fours à pain restaurés et jouit d'un joli point de vue sur les coteaux.
 
    La route de Prignac traverse la plaine marécageuse de Thors, bordée de coteaux viticoles. L'ancienne sablière a laissé place à l'étang de l'Hommée, apprécié des pêcheurs et des amateurs de pique-niques. Les marais de Courcerac furent longtemps plantés de chanvre et d'osier, indispensables à l'économie domestique. Cet espace naturel cultive aujourd'hui une vocation environnementale : un étang protégé y est colonisé par la faune et la flore sauvages. Non loin de là, le lieu-dit La Frouse abrite un gentil lavoir.


Pierres à litre


Sur les murs extérieurs des bâtiments agricoles, il arrive que certaines pierres soient placées en saillie, de manière à consolider l'ouvrage. Pour chaque pierre ainsi posée, le patron offrait un litre de vin au maçon : d'où le nom de "pierres à litre".




Bujour
Bujour

        Après une période de déclin, les fêtes locales ou frairies retrouvent la faveur du public, à l'instar de "la foère aux pirons*" de Blanzac-Lès-Matha, qui met l'oie à l'honneur le troisième dimanche de mai. C'est l'occasion pour les conteurs de faire entendre le parler saintongeais et pour les producteurs locaux, de proposer au public les recettes paysannes, les confits et autres spécialités gourmandes du terroir.
 
    En contrepoint de ces festivités, on évoque les travaux des champs, les vieux métiers et les tâches domestiques, au rang desquelles la "bughée" était dévolue aux femmes : le linge, placé dans le "bujour" (ou "bujheour") bouillait avec de la cendre parfumée avec des rhizomes d'iris. Ensuite, le linge chargé dans des brouettes était transporté au lavoir. Le rinçage à l'eau claire, qui favorisait les parlottes, rendait la tâche moins ingrate. 
 
* En Saintonge, les jeunes oies sont appelées "pirons".


Porche
Porche

   

    Ainsi désignée au regard de son léger relief, la "route des crêtes" qui mène à Haimps balaie l'horizon jusqu'aux Touches-de-Périgny. La ravissante église romane, le lavoir et le pigeonnier s'inscrivent dans un contexte rural de maisons de pays, environnées de champs et de vignes à perte de vue. Les demeures viticoles s'y montrent dans leur diversité : "cellule" charentaise des journaliers, ferme ou logis bâtis "au carré" et retranchés derrière leur porche.
 
   



    En Pays-bas, au creux d'une « mer de vigne », Sonnac, Brie-sous-Matha, Ballans, Macqueville et Neuvicq-le-Château apparaissent comme autant de petits bourgs charmants, dont l'empreinte viticole s'exprime en scènes de vendanges et décors de "veugne" sculptés sur les églises ainsi que sur les portails de fermes.

Il ne faut pas dire "fontaine"...


A Brie-sous-Matha, l'eau de la fontaine possède la vertu de soigner les rhumatismes. On y vient de loin pour quérir l'eau guérisseuse


"Le Cep Enchanté"


Le Cep Enchanté
Le Cep Enchanté



Créé sous l'impulsion d'un vigneron de Macqueville, le parcours de découverte du "Cep enchanté" met en scène la viticulture charentaise dans ses travaux saisonniers et ses festivités : ouverture en nocturne avec animations ponctuelles.  



    La route terrestre des eaux-de-vie de cognac qui reliait Jarnac et Rochefort-sur-mer passait par Neuvicq-le-Château et Siecq, d'où elle se dirigeait vers Matha et Saint-Jean-d'Angély. De par leur situation viticole, ces bourgs regorgent de belles propriétés.

     

    Neuvicq-le-Château se signale par son château Renaissance, dont le  site escarpé domine les campagnes environnantes. Sa façade et ses tourelles de conte de fées surplombent un vallon verdoyant et son frais lavoir, alimenté par une source issue d'un "gouffre".
 
    De Siecq, l'itinéraire  remonte vers Coucoussac. En chemin, une ancienne motte féodale offre un panorama rayonnant. Le village de  Bresdon se situe sur la route viticole reliant Matha à Aigre, en Pays ruffécois, d'où les eaux-de-vie "roulaient" vers Orléans et Paris.


Château de Neuvicq
Château de Neuvicq

La charrette et le tonneau


C'est sous cet emblème que la cave du Liboreau, productrice de pineau et de cognac à Siecq, vinifie aussi le "raisin à cognac"  pour décliner sa gamme de vins de pays charentais blancs, rouges et rosés.


Consultez nos liens utiles pour organiser votre séjour.


ImprimerFermer