CHAI DU ROUISSOIR

CHAPON Hugues

1, Roussillon
17500 OZILLAC

chaidurouissoir.fr

Téléphone 05 46 48 14 76
E-mail [javascript protected email address]
Facebook
Localisation Voir la carte

  • CHAI DU ROUISSOIR
  • CHAI DU ROUISSOIR
  • CHAI DU ROUISSOIR
  • CHAI DU ROUISSOIR
  • CHAI DU ROUISSOIR

Si Hugues Chapon a un jour voulu être vigneron, c’est parce qu’il a vu son père se lever chaque matin avec la même envie. Jamais il n’avait vu quelqu’un d’autre s’épanouir autant que son père, Didier, dans son métier de vigneron. Son père lui a transmis sa vocation.
Alors que ses amis, qui vivaient comme lui à la campagne, détestaient l’agriculture, lui la voyait comme un paradis. Ses meilleures vacances étaient celles qu’il passait sur la propriété, à aider son père et goûter à cette effervescence du travail sur une propriété viticole. Son orientation était donc toute trouvée : il reprendrait l’exploitation familiale à la suite de son père. Afin de mettre toutes les chances de son côté, il se lance dans des études de viticulture et œnologie qui ne font qu’accroître sa passion pour ce métier. Grâce à des stages, il rencontre de nombreux vignerons passionnés qui ont affiché des valeurs qui lui sont chères. Quand il décide de revenir sur la propriété, c’est en se lançant un défi : celui de créer une marque afin de proposer une vente directe à la propriété. Sa mère, qui lui a toujours transmis une qualité d’écoute des autres, est sa première alliée : elle lui a prodigué soutien moral, conseils, et aide. Et depuis, des défis, Hugues n’a jamais cessé de s’en lancer. Il veut que son vignoble soit reconnu comme innovant et qualitatif, il cultive la tradition en réinventant chaque millésime, il reste toujours dans le respect de son terroir, il a amorcé une transition écologique et même a ce pari fou de réintroduire et vinifier un cépage ancien datant du 12ème siècle. Cependant, avant toute chose, la convivialité reste au cœur de son métier : les moments d’échange et de partage qu’il vit avec ses visiteurs au moment de la dégustation, il tient à ce que chacun les reproduise chez lui, avec ses amis et sa famille. Aux épicuriens qui ne connaissent pas ou peu la vigne, qui sont curieux d’apprendre et de prendre du plaisir, il est heureux de leur expliquer le processus de distillation en leur montrant son alambic qu’il aime tant. Il est allé jusqu’à employer Paul, un ancien minier anglais, néophyte mais tellement passionné, toujours réjoui et dévoué. Pour toujours partager davantage, Hugues propose de multiples animations, du petit-déjeuner au pied de l’alambic aux contes nocturnes. Hugues s’ouvre aux autres, toujours un peu plus, et sa passion grandit tous les jours. Ce n’est donc pas étonnant que sa grand-mère Simone, qui a tenu la gestion de l’exploitation avec son père, soit si admirative de son parcours.

Carte

LES ÉTAPES DU COGNAC